Anne Zanditénas « Le camp des travailleurs »

Suppléée par Christelle Leblond, candidate sous la bannière de Lutte Ouvrière, Anne Zanditénas veut faire entendre la voix des travailleurs. « Les gens en ont ras-le-bol de la politique du gouvernement. Gauche ou droite, c’est la même chose, la même politique anti-ouvrière. Ils s’attaquent aux 35 heures et accordent au patronat ce qu’il veut dans les entreprises. »
Pour la militante, il faut mettre un terme à la dégradation continuelle du niveau de vie, et d’affirmer : « La lutte contre le chômage sert à détourner des milliards du budget de l’Etat au profit de la bourgeoisie. Ce sont ceux qui dirigent cette société qui sont responsables de cette situation. »
La candidate LO accuse le Front National de désigner les migrants et les émigrés comme boucs-émissaires de tous les malheurs et clame haut et fort :  « L’extrême droite se comportera de la même manière, aucune élection n’a jamais changé le sort des salariés. » Anne Zanditénas s’en prend aux spéculations financières des grands groupes : « Ils amassent des sommes énormes qui seraient plus utiles à régler les problèmes de la population. »
Et de conclure : « Voter Lutte Ouvrière, c’est affirmer sa confiance dans la force collective et mettre fin à cet ordre social injuste et révoltant qu’est le capitalisme. Il faut renverser le pouvoir de la grande bourgeoisie. » Une réunion publique avec Nathalie Arthaud est programmée le mercredi 9 mars à 18 h à la salle Vermand-Fayet.