Amir « Un coup de poker »

Après une 3e place obtenue dans l’émission « The Voice » en 2014, Amir avait réussi l’exploit de terminer 6e au concours de l’Eurovision deux ans plus tard, signant au passage un tube savoureux : « J’ai cherché ». Et ce qu’a trouvé cette vraie bête à concours, c’est le succès ! Lequel lui permet aujourd’hui de sillonner la France. Quelques jours avant la sortie de son nouvel opus (27 octobre), Amir sera présent sur la scène du Splendid ce dimanche 22 octobre. Rencontre…

Vous êtes actuellement en tournée partout en France… Vos impressions ?
Amir : « Tout se passe très bien, c’est même une très belle aventure ! C’était un pari, un coup de poker, on se demandait si le public allait être au rendez-vous et c’est le cas. C’est une très grosse tournée qui va dépasser les 100 dates, à tel point que c’est devenu pour moi une vie parallèle. Avec le public, la relation est forte. Le staff présent dans les salles me dit toujours que les spectateurs ont l’esprit jovial. C’est pour moi synonyme d’une mission accomplie. »

Nommé aux Victoires de la musique, 6e du concours de l’Eurovision, deux NRJ Music Awards (révélation francophone de l’année et chanson de l’année), vous avez parcouru un sacré chemin depuis The Voice…
Amir : « Je suis ravi et fier de ce parcours mais personnellement, je ne cherche pas à mesurer le succès. Pour moi, c’est le symbole d’une relation qui fonctionne avec le public. Je ne me focalise pas sur la réussite, ma volonté est d’abord de faire de la musique qui me ressemble. C’est l’essentiel. »

Votre nouvel album, intitulé « Addictions », sort le 27 octobre. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Amir : « C’est un album qui sort un an et demi après le premier. Certains pourraient dire que cela est rapide mais pour moi, c’était long ! Je suis atteint du virus de la création. Avec les copains, on écrivait en parallèle de la tournée, dans le bus tour. Un jour, on s’est posé et on s’est dit que c’était le moment d’enregistrer. »

Un album dans la même veine que le premier ?
Amir : « Je pense que oui, mais j’ai cherché à travailler des thématiques différentes. Dans cet album, j’évoque certains problèmes rencontrés par nos sociétés. Il y a aussi des titres sur l’amour, un thème que je m’étais empêché d’aborder sur mon premier disque. J’ai profité de ce deuxième album pour transmettre des messages positifs. »

A l’époque de The Voice, votre coach était Jennifer. Avez-vous encore des contacts avec elle ?
Amir : « On ne se voit que sur la tournée des Enfoirés. Je suis reconnaissant de ce que je lui dois mais j’ai vraiment la volonté de voler de mes propres ailes. En tout cas, tous les conseils qu’elle m’a donnés, je les garde dans mon cœur. »

D’autres projets en cours ?
Amir : « Une seconde tournée ! Mais c’est pour plus tard. Pour le moment, ma toute première priorité est de faire vivre mon nouvel album. »  N. Laurence

Concert dimanche 22 octobre (15 h 30) au Splendid. Tarif : 38 € / 36 €.
Billetterie (47, rue d’Isle) : 03 23 62 36 77.