Agglo du St-Quentinois l’union fait la force !

AggloB

 

Fruit de la fusion au 1er janvier de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin avec celle du canton de Saint-Simon, le nouveau conseil communautaire, baptisé Agglo du Saint-Quentinois, s’est réuni lundi (16 janvier) à Rouvroy. Ses 76 conseillers, représentant les 87 000 habitants des 39 communes de la nouvelle entité, avaient à l’ordre du jour pas moins de 93 rapports dont l’élection du président. « Nous travaillons côté à côté depuis des années, la loi nous obligeait à fusionner, nous avons recherché la meilleure solution », a déclaré Roland Renard, ex-président de la défunte intercommunalité, avant d’annoncer son soutien à Xavier Bertrand pour la présidence.
Une demi-heure plus tard, une fois élu président, ce dernier a réaffirmé son leitmotiv : l’intérêt général dans un esprit de rassemblement. « Les projets n’ont pas d’étiquettes politiques, ils sont à soutenir. » Et XB d’annoncer sa volonté d’être pionnier avec des actions en direction du commerce et des transports, sans oublier son attachement à l’équilibre entre ville et ruralité, avec notamment la mise en place d’un fonds destiné à soutenir les projets ruraux. Côté fiscalité, Xavier Bertrand se veut rassurant : « Nous ne prendrons pas plus dans la poche de nos concitoyens. » Le président de la nouvelle agglomération a également rappelé son objectif : franchir le cap des 100 000 habitants pour devenir un pôle métropolitain qui permettrait d’accéder à de nouveaux financements. « Nous allons écrire une nouvelle étape, ne doutez pas de mon engagement », a conclu le président.

 

Un logo choisi par les habitants

Depuis le 1er janvier, la nouvelle agglomération, née de la fusion entre la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin et la Communauté de Communes du canton de Saint-Simon, a une nouvelle identité, Agglo du Saint-Quentinois, et un nouveau logo. Pour symboliser les 39 communes de cette nouvelle entité, le logo, choisi par les habitants via Internet, est composé de points colorés formant un camaïeu de bleu, vert, violet symbolisant la diversité et la complémentarité des communes urbaines et rurales, leur avenir partagé dans une seule et même direction ; quant à l’arc de cercle associé aux courbes, il symbolise la fusion et la dynamique des pôles.