Action cœur de ville La ville de St-Quentin citée en exemple

Initié en 2018, le programme « Action cœur de ville » répond à une triple ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des communes de taille moyenne, conforter le rôle moteur de celles-ci dans le développement du territoire et redynamiser les centres-villes. Au total, 222 communes ont été retenues pour bénéficier de ce dispositif qui, sur une durée de cinq ans, va mobiliser pas moins de 5 milliards d’euros pour accompagner la réalisation de nombreux projets : rénovation des écoles, création de logements, développement des commerces et des entreprises, déploiement des infrastructures et des usages numériques… Bref, du concret qui vise à faciliter et soutenir le travail des collectivités locales. Et pour tenir les cordons de la bourse, trois partenaires financiers : Action logement, l’Agence nationale de l’habitat et la Banque des Territoires. Des partenaires avec lesquels les élus locaux ont tout intérêt à nouer des liens étroits. C’est dans cet état d’esprit qu’Olivier Sichel, directeur général de la Banque des Territoires, a été accueilli à Saint-Quentin le 2 mars dernier par Frédérique Macarez. D’emblée, Olivier Sichel n’a pas hésité à délivrer un satisfecit au maire : « C’est un vrai plaisir d’être à Saint-Quentin. Parmi les villes qui marchent, on me cite très souvent en exemple la vôtre. Il faut dire que Saint-Quentin a beaucoup compté dans la structuration du programme « Action cœur de ville » lancé voici trois ans. »
En réponse, Frédérique Macarez n’a pas caché sa satisfaction : « Ce programme, c’est celui qu’il fallait pour les villes de taille moyenne. Les idées partent du territoire et grâce à « Action cœur de ville », on profite d’un véritable accompagnement financier et de prestations d’ingénierie. Pour l’heure, nous avons déjà bénéficié de 200 000 € d’aides financières pour le développement de nos projets. Alors bien sûr, nous ne sommes pas naïfs, nous savons qu’à l’issue de la crise sanitaire, les aides publiques vont se raréfier. Mais nous sommes dans une dynamique positive. »
Parmi les projets soutenus financièrement par la Banque des Territoires, citons la rénovation des halles municipales, la mise en place du Bus France Services ou encore la rénovation de logements anciens dégradés en centre-ville. D’autres projets ambitieux devraient également profiter du dispositif : l’aménagement de la friche du Maréchal-Juin, la réhabilitation du port de plaisance ou encore la requalification de trente-deux maisons éclusières.
Les commerçants locaux ne sont pas en reste puisque Frédérique Macarez et Olivier Sichel ont signé le 2 mars une convention d’accompagnement à la dynamisation du commerce de centre-ville.… Vous l’aurez compris, malgré la crise sanitaire et les incertitudes qui pèsent sur l’avenir, pas question de rester les deux pieds dans le même sabot ! Un volontarisme qui a d’ailleurs récemment permis à Saint-Quentin d’être classée 9e agglomération de taille moyenne la plus attractive de France dans une étude d’Arthur Loyd.