A la faveur de Tété – En live à la Manufacture

Coup d’envoi ce vendredi 27 septembre de la nouvelle saison culturelle ! Et pour ouvrir le bal, c’est le chanteur Tété qui se produira sur la scène de la Manufacture. à son actif, un tube inoubliable (« à la faveur de l’automne ») mais aussi un tout nouvel album (« Fauthentique ») qu’il présentera en direct live. En attendant, cet artiste attachant au regard parfois mordant a répondu à nos questions…

otre nouvel opus a pour titre « Fauthentique ». Quelle en est la genèse ?
– Tété : « L’écriture a débuté avec l’histoire d’un faussaire, c’est un peu le fil rouge de cet album. J’ai toujours admiré la figure du faussaire d’antan, qui falsifiait des timbres ou encore des tableaux. Il y avait quelque chose de romanesque et d’attachant dans son geste, comme un pied de nez au système. Les faussaires jouent avec notre perception des choses et c’est ce que j’ai voulu montrer. »
Qui sont les faussaires dont vous parlez dans cet album ?
– Tété : « Je ne cite pas de noms, c’est plus un regard sur la société. Cela peut être l’homme politique, comme un voisin. Il y a une multiplicité de sujets, c’est très vaste ! J’ai surtout souhaité m’amuser en racontant des histoires. »
Vous dénoncez également les réseaux sociaux, Internet… Quelle est votre relation avec ces outils ?
– Tété : « Je m’y perds régulièrement. Je suis comme tout le monde, il m’arrive d’aller voir quelque chose sur Internet qui devrait me prendre quelques secondes et de passer deux heures à regarder des vidéos où encore de partager des messages avec des amis. C’est aussi pour cela que j’en ris ! »
Dans cet album, on retrouve la chanson « Votez pour moi ». Comment est-elle née ?
– Tété : « Ça remonte à la dernière élection présidentielle. J’ai pris les traits de caractère les plus caricaturaux de chaque candidat pour créer un candidat unique, affublé de tous ces différents défauts. J’ai voulu créer un candidat qui veut tellement le pouvoir qu’il est prêt à raconter n’importe quoi pour l’obtenir. D’où le titre fauthentique. »
C’est une ballade amoureuse (« A la faveur de l’automne ») qui vous a fait connaître du grand public. Aujourd’hui, votre regard semble plus critique. Peut-on dire que vous êtes désormais engagé ?
– Tété : « Mon métier est de faire des chansons et je me place comme un observateur. Je dirais plutôt que je suis un chroniqueur de la société, de notre époque. »
Après toutes ces années, prenez-vous toujours autant de plaisir à chanter « à la faveur de l’automne » sur scène ?
– Tété : « C’est la chanson qui m’a ouvert des portes et qui m’a permis de faire d’autres chansons. C’est donc toujours un plaisir de la chanter et de la partager avec le public. A chaque concert, d’ailleurs, il y a un mélange des anciennes et des nouvelles chansons. C’est 2 heures de mélange de morceaux avec des temps dansants, d’amour, de mélancolie, d’humour… »  N. Laurence

Tété en concert à la Manufacture : vendredi 27 septembre à partir de 20 h.
Tarifs : 20/15/10 €.
Billetterie (14, rue de la Sellerie) : 03 23 62 36 77.