24 heures en 2 cv

Contrairement aux idées reçues, nul besoin de posséder un monstre de puissance, en carbone et alliages de toutes sortes, pour connaître l’adrénaline de la conduite sur circuit. Sous la houlette de Gilles Daniel, ex-pilote de rallye, une équipe de Saint-Quentinois passionnés par la compétition se prépare à disputer une course de 24 heures. Des nantis disposant d’un budget de plusieurs millions d’Euros ? Pensez-vous, pas du tout ! Cette bande d’amis prépare non pas une Bugatti, une Porsche ou encore une Ferrari propulsée par un 8 ou 12 cylindres, mais tout simplement une 2 cv. Eh oui, vous ne rêvez pas, une deudeuche de 35 ans, destinée à rouler sur un circuit considéré comme le plus beau du monde : Spa-Francorchamps. Et ce, pour la 35e édition des 24 h de 2 cv. La deux pattes a été entièrement déshabillée et restaurée, châssis, bas de caisse, fond de coffre, avec un arceau de sécurité soudé au châssis.
Côté moteur, c’est Rudolph Ravin le magicien ! Un professionnel de la mécanique, passionné par la 2 cv depuis l’âge de 10 ans. Le moteur, un bicylindre refroidi par air, au bruit de casserole si caractéristique d’une puissance de 35 cv. « Nous sommes engagés dans la catégorie classique, donc carrosserie et mécanique doivent être de série, pas question de trafiquer la puissance du moteur. » Celui-ci annonce néanmoins une vitesse de pointe de 130 km/h pour une consommation en course de 10 litre aux 100. Outre un train de pneus, une boite de vitesses supplémentaire est prévue. En attendant les 6 et 7 septembre prochains pour entrer en piste sur le légendaire circuit belge, la première course est programmée les 10 et 11 mars pour les 6 heures de Croix-en-Ternois. Passion, quand tu nous tiens…

Une voiture de légende

– Légendaire : produite à plus de 5 millions d’exemplaires, la première 2 cv, la PTV, a été présentée en 1948 au salon de l’auto. Quant à la dernière, elle est sortie des chaînes de Levallois en 1985.
– Prix : actuellement une deudeuche en très bon état se négocie autour des 14 000 €, et près de 100 000 d’entre elles roulent encore en France.
– Historique : les 24 h 2 cv de Spa ont été créées en 1985. Chaque année, une centaine de voitures sont au départ de ces 24 h.
– Budget : pour les Saint-Quentinois, celui-ci est évalué à 20 000 €, préparation, déplacements et courses comprises.