10 bougies pour le Basketfever Show

Une tête bien faite, ce Matthieu Carton. Avec un petit côté Janus. D’un côté, le visage de la réussite, celle d’un jeune Saint-Quentinois monté à Paris, aujourd’hui directeur de projet technique chez Digitas, filiale du groupe Publicis. « Mon job ? Développer des sites Web ainsi que la stratégie marketing pour le compte de grandes entreprises. » Parmi ses clients, citons Nissan, Vuitton, Pernod, L’Oréal ou encore Armani.
Son autre visage épouse, quant à lui, les traits de la passion. Celle qu’il nourrit pour le basket et qui remonte à 1996 : « J’étais alors collégien à La Ramée. Cette année-là, j’ai créé mon tout premier site Web entièrement consacré au basket américain. Avec un pote, on écrivait des chroniques sur les matchs qu’on pouvait voir à la télé. »
Tandis que son goût pour les nouvelles technologies lui a permis de faire carrière, sa passion pour les dunks l’a conduit à fonder une association en 2004 : Basketfever. L’idée ? « Regrouper des fans pour promouvoir le basket sous toutes ses formes, notamment par le biais de sites Internet. »
Mais dès l’année suivante, Matthieu Carton a souhaité aller plus loin en organisant à Saint-Quentin le premier Basketfever Show.  Depuis 2005, le jeune homme réitère l’opération jusqu’à souffler cette année la dixième bougie de sa manifestation qui, une fois encore, mixera sport et animations. « Le rendez-vous est prévu les 28 et 29 juin prochains au gymnase Bertrand-Gamess, qui présente l’avantage d’être tout neuf », note l’organisateur. Au menu du premier jour : deux matchs de gala, sous forme de « all-star game », avec les meilleurs joueurs et joueuses de la région. « A chaque temps mort, nous aurons des animations avec notamment deux troupes de danse de Saint-Quentin, des dunkers pros ainsi qu’un DJ. »
Le dimanche 29 juin, place cette fois au grand tournoi de 3 contre 3, ouvert aux filles comme aux garçons (5 € l’inscription). Un tournoi qui, faut-il le souligner, a obtenu son homologation de la Fédération française de basket (FFB) : « Depuis cette année, le basket en version 3×3 est reconnu au niveau international. C’est tout bon pour la France, qui cartonne dans cette discipline. Le fait d’avoir un tournoi homologué à Saint-Quentin va nous permettre d’intégrer un circuit national », se réjouit Matthieu Carton. Enfin, détail non négligeable, rappelons que l’accès aux matchs comme aux animations du Basketfever Show est 100 % gratuit.

Laisser une réponse